CLICK HERE FOR FREE BLOGGER TEMPLATES, LINK BUTTONS AND MORE! »

Voici ma couleur d'enseignante

Ce blogue démontre ma couleur d'enseignante. Je partage ici ce qui me colle à la peau. Votre couleur est tout aussi pertinente! À vous de prendre ce que vous considérez comme inspirant et de laisser ce qui ne vous ressemble pas.

vendredi 19 juillet 2013

Rallye-liens sur la gestion de classe: les styles d'autorité

La gestion de classe est tout un sujet et une discussion sur le forum des profs blogueurs a donné naissance à ce rallye-liens organisé et géré par Pepourlavie.
 
Évidemment que depuis un an, je me suis commise sur le sujet. Je vous invite donc à aller patauger dans cette section de mon blogue pour voir ce qui s'y trouve!
 
Plus spécifiquement à ma participation au rallye-liens, j'ai décidé de retourner voir dans mes notes prises lors d'une formation donnée par M. Camil Sanfaçon, consultant en éducation ici au Québec, et parler des styles d'autorité. Cette formation m'avait fait réfléchir à qui je suis dans une classe ainsi qu'à qui je souhaite être avec mes élèves.
 
Les trois styles d'autorité:
  • Le non-affirmatif: C'est un intervenant qui ne s'affirme pas et qui n'est pas clair dans ses demandes aux élèves. Il parle trop et n'agit pas assez, car il répète souvent ses demandes sans trop en appliquer les conséquences annoncées. Il a peur de bouleverser les enfants, s'inquiète au sujet de sa popularité auprès de ses élèves et se laisse maltraiter verbalement ou même physiquement. Dans sa communication, le non-affirmatif utilise une voix hésitante, fait des messages moralisateurs, donne des ordres vagues et à la chaîne... sous forme de question.
  • L'affirmatif: C'est un intervenant qui communique et explique clairement et précisément ses besoins, attentes et sentiments aux élèves. Il établit son autorité et s'assure d'avoir le rôle du leader dans la classe. Il affiche une attitude ferme et établit une relation interpersonnelle. Il énonce ses règles de classe et concrétise le tout par l'action. Il agit et réagit avec fermeté, mais d'une façon juste et équitable. Il écoute le point de vue de l'enfant, est empathique. Il émet des demandes claires et précises, applique les conséquences raisonnables prévues et annoncées aux élèves, donne brièvement les raisons. Dans sa communication, l'affirmatif permet la négociation. Il utilise l'échange d'information à partir de questions ouvertes, recherche les causes et émet des hypothèses. Il éclaire et avise l'autre plutôt que de le contrôler, donne des ordres précis et directs et favorise un climat agréable dans les échanges.
  • L'agressif: Cet intervenant entre dans des luttes de pouvoir. Il argumente avec insistance, applique des sanctions drastiques et imprévues, prend pour acquis que les règles sont comprises. Il sème le discrédit sur le raisonnement des élèves. Il communique clairement et précisément ses besoins et ses attentes, mais s'emporte tellement que les élèves apprennent dans un climat de peur et de stress. Souvent, les droits des élèves peuvent être lésés. Il adopte un comportement criard pour commander le respect et manque de respect pour les élèves. Il tient les élèves par la menace, perd souvent le contrôle de lui-même et se comporte de manière à affecter mentalement les élèves. Dans sa communication, l'agressif vise à blâmer, rabaisser, interdire... Il accorde peu de confiance à l'autre et parle à sa place. Il travaille trop sur le pouvoir.
Je pense que si un profil peut nous ressembler davantage, en chaque enseignant reposent les trois styles d'autorité. Certaines situations ou contextes nous déstabiliseront et nous feront pencher du côté agressif ou encore non-affirmatif. Cependant, je pense qu'il faut aspirer à l'autorité affirmative de manière à être véritablement le leader de la classe. À exercer ce rôle dans le respect des élèves et à créer un climat sain où chacun se sentira à sa place dans la classe. "Une main de fer dans un gant de velours", "constance et cohérence forment la crédibilité", "faire vivre les règles de la classe par des actions raisonnables" sont des phrases dont j'aime me souvenir afin d'être en contrôle de ma classe de manière saine!


 


samedi 13 juillet 2013

WOW! Merci!

À l'instant même, mon blogue touche les 100 000 pages vues! Tous autant que vous êtes à venir donner vie à mon blogue, à vous intéresser à mes réflexions et à pousser plus loin les fondements de mes convictions en éducation, MERCI! 

Lecteurs plus discrets, je souhaite que votre passage ici vous inspire à mon insu. Lecteurs plus volubiles qui commentent et questionnent, merci de démontrer de l'intérêt ou encore de me forcer à pousser les réflexions plus loin!

À bientôt!

M-Eve

samedi 6 juillet 2013

Portfolio professionnel

J'en ai déjà parlé dans d'autres articles, mais la formation continue est pour moi une compétence professionnelle essentielle! Plus que les autres? En fait, oui, car elle englobe presque toutes les autres compétences professionnelles! Pour ceux et celles qui ne savent trop à quelles compétences professionnelles je fais allusion, je vous invite ici.
 
J'ai aussi publié un outil très simple que j'aime utiliser pour assurer un suivi personnel sur mes pas pédagogiques d'année en année... Encore une fois, je vous ramène ici. Que serait la formation continue sans un minimum de cohésion et de ligne directrice?!
 
Comme l'année scolaire est terminée, que j'ai eu quelques jours de repos... et donc de recul, j'ai pensé que le moment devenait idéal pour faire ce bilan personnel! Formidable exercice qu'est celui de se regarder avancer professionnellement! Ça permet de remettre les pendules à l'heure sur certains aspects de nos pratiques pédagogiques et d'intervention, de voir nos bons coups, de s'apercevoir du cheminement professionnel qu'on réussit à accomplir dans le feu de l'action et de se positionner sur des objectifs personnels réalisables pour l'année d'après.
 
Vraiment, je vous le conseille!
 
En début d'année, j'ai pris quelques minutes pour structurer quelques objectifs réalisables que je me donnais professionnellement. J'ai aussi mis sur papier les moyens et outils sur lesquels je comptais m'appuyer dans ma démarche professionnelle de l'année.
 
Vers la mi-année, je suis revenue voir mon point de départ de manière à faire les quelques minimes ajustements nécessaires...
 
Cette fois, j'ai mis autour de 20 minutes pour faire le bilan de:
  • mes fiertés de l'année
  • ce que je pense être bien amorcé, mais que je souhaite approfondir
  • les pépins que j'ai rencontrés liés à ce qu'ils m'ont appris.
  • ce que je souhaite pour l'an prochain

La responsabilité devant la réussite scolaire...

J'ai la conviction profonde que les enseignants sont en grande partie responsables de la réussite de leurs élèves! Oh que certains grinceront des dents en lisant cette affirmation... Pas grave, je l'assume et je maintiens ma conviction!
 
Qui, sinon les enseignants qui sont des professionnels de l'éducation et qui sont formés pour amener tous les types d'élèves à cheminer seraient responsables de la réussite scolaire de chacun des élèves placés sous leur responsabilité?
 
Les élèves eux-mêmes, bien entendu! Il est impossible d'apprendre à leur place... Ils ont évidemment leur part de responsabilité dans leur cheminement scolaire. Et je pense que c'est surtout vrai quand ils vieillissent! Un enfant de 5 ans apprend à apprendre à l'école... un adolescent de 16 ans est autrement responsable de ses études. S'il est impossible de réussir pour eux, c'est cependant à l'enseignant de mettre tout en place pour favoriser cet engagement de la part de l'élève! Que ce soit par un lien significatif avec l'enfant, la mise en place et le maintien d'un climat favorable aux apprentissages dans la classe, la gestion de la classe et des comportements, la manière d'enseigner, les tâches qu'on fait vivre aux élèves, la différenciation, etc. les enseignants ont la responsabilité de tout mettre en œuvre pour favoriser la réussite scolaire de leurs élèves... Et j'ajoute ici que la mission de l'école (au Québec) est d'instruire, mais aussi de socialiser et qualifier!
 
Sinon les enseignants, qui d'autre que l'élève lui-même peut être responsable de la réussite scolaire? Le contexte de l'élève. Certains élèves ont des vécus plus particuliers ou encore proviennent de familles qui véhiculent des valeurs qui peuvent différer de celles de l'école... Évidemment que cela aura un impact sur les attitudes et les aptitudes liées à la réussite scolaire. Encore une fois, je pense que les enseignants doivent savoir gérer ces réalités et donner le maximum pour favoriser la réussite de chacun de ses élèves! Réussite... à la mesure du potentiel de chacun!
 
Prendre ses responsabilités devant ses élèves comme enseignants est nécessaire à mon avis. C'est un signe de professionnalisme, en plus d'être une marque de respect envers les élèves et leurs parents! La rigueur est de mise et il faut savoir être consciencieux, car l'enjeu est gros! La réussite ou non d'un élève l'année où il est assis dans notre classe peut avoir un impact sur le restant de sa scolarisation... peut déterminer son cheminement dans les années suivantes!
 
Cette année, j'avais une classe du dernier cycle du primaire. Donc, le classement... la réussite de ces élèves qui passent du primaire au secondaire deviennent assez importants et tracent, d'une certaine manière, leur chemin.
 
Cette responsabilité que j'aime et que je pense être assez compétente pour assumer, en contexte de fin d'année, de bulletins, d'épreuves officielles... elle est devenue relativement lourde par moments! Cette responsabilité, je me la suis infligée en oubliant parfois de relativiser mon importance dans la vie de mes élèves! J'ai l'humilité de l'avouer ici, mais je sais très bien que je ne suis pas la seule... Entre nous, on se convainc souvent qu'il est impossible de "sauver" tous les élèves... Ce à quoi je réponds chaque fois qu'on ne peut pas tous les sauver, mais qu'on doit tous les aider! S'il est impossible de les "sauver"... l'autre extrême est aussi vrai... on ne les "scrappe" pas tous non plus!
 
Un excellent collègue à moi m'a envoyé ce lien vers un article publié dans le journal. Ce collègue a eu la générosité, par sa référence, de venir me rappeler que si je dois guider mes élèves et que j'ai un grand rôle à jouer dans leur réussite scolaire, je ne peux non plus en être la seule responsable!
 
Comme enseignants consciencieux et responsables, on donne le meilleur de notre compétence à nos élèves et ils en retirent tous quelque chose, chacun à leur mesure! Mais ils ne partent pas tous du même endroit et leur chemin est et sera toujours le leur!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...