CLICK HERE FOR FREE BLOGGER TEMPLATES, LINK BUTTONS AND MORE! »

Voici ma couleur d'enseignante

Ce blogue démontre ma couleur d'enseignante. Je partage ici ce qui me colle à la peau. Votre couleur est tout aussi pertinente! À vous de prendre ce que vous considérez comme inspirant et de laisser ce qui ne vous ressemble pas.

dimanche 27 octobre 2013

Dernier article en lien avec l'implantation du français au quotidien!

J'ai commencé à témoigner de ma manière d'implanter le français au quotidien dans ma classe de 5e-6e. Je continuerai ce témoignage jusqu'à ce que ça tourne rondement dans ma classe. Vous pouvez donc, si ça vous intéresse, suivre ce que je vis dans la rubrique "5 au quotidien" du blogue.
 
La dernière chose qu'il me restait à implanter était le tableau utilisé pour que les élèves s'inscrivent à chacun des ateliers.
 
Voici une image de mon tableau... Il est effectivement plus utile qu'esthétique, mais ça fait très bien le travail!!! La photo est floue et c'est voulu, car il y a des prénoms d'élèves... confidentialité oblige!
 
Je voulais simplement vous montrer que j'utilise mes portes d'armoires pour le tableau! En fait, chaque jour, on décolle et recolle les étiquettes-noms (qui sont plastifiées), il est aidant d'avoir une surface qui ne s'abîmera pas! En plus, j'économise mes tableaux d'affichage qui servent à autre chose!
 
Comme l'image est floue, voici le détail de ce qu'elle contient sous forme de tableau...
 
Alors, les élèves ont 4 étiquettes-nom chacun. Ils s'inscrivent aux 4 ateliers de français au quotidien qui roulent dans ma  classe. Il placent leur nom à chacun des ateliers et définissent ainsi l'ordre dans lequel ils s'y attarderont. Cela assure qu'ils ne négligent aucun atelier. Aussi cela m'aide à structurer les entretiens que je serai en mesure de faire dans la journée.
 
*Si nous n'avons pas le temps de passer au travers des 4 ateliers pour une raison ou une autre (si je me suis attardée à une mini-leçon, si nous avions un spécialiste, si nous avions des choses à régler pour le fonctionnement de la classe ou autres), les ateliers qui n'ont pas été faits deviennent OBLIGATOIREMENT les premiers à faire le lendemain.

samedi 26 octobre 2013

Promo d'un blogue!

Ce midi, je publie tout simplement un lien vers un blogue qui  prend son envol et réalisé par des conseillers pédagogiques de ma commission scolaire.
 
Ce sont des conseillers pédagogiques en français qui font rayonner leur compétence par l'entremise d'un blogue, cette fois!
 
Chers madame V et monsieur S, je vous souhaite de vous plaire dans cette nouvelle activité! Que votre "aventure blogueste" soit riche!
 

Autoportraits

Toujours "poche" pour enseigner les arts plastiques, je continue à cheminer dans l'enseignement de cette matière qui n'est pas naturelle et facile pour moi. Cependant, je dois admettre que je me sens de plus en plus compétente, et c'est en raison des outils que je sais mieux mettre à profit!
 
Dans la section "arts plastiques" de mon blogue, j'ai publié que je me suis armée d'un ouvrage formidable publié chez Chenelière ainsi que de trouvailles web! Cette fois, j'ai allié les deux et je suis plutôt fière de mon enseignement! Oui, enseignement! Parce que faire des arts plastiques, surtout au troisième cycle, ce n'est pas une question de faire bricoler ou faire vivre des projets aux élèves. D'abord, ils en ont déjà vécu d'autres dans les années précédentes. Ensuite, si on veut les amener plus loin, il faut les aider à préciser leurs connaissances et leur technique!
 
Dans le projet d'autoportraits que j'ai déniché dans cet ouvrage, j'ai morcelé mon enseignement. J'ai d'abord vu le cercle chromatique avec les élèves. Nous avons donc rafraîchi notre mémoire au sujet des couleurs et de la manière de les obtenir. Comment faire du orange? Jaune + bleu!
 
Ensuite, j'ai annoncé aux élèves que nous en viendrions à faire un autoportrait. Avant de "massacrer" son propre visage (oui, c'est exactement le terme que j'ai utilisé avec mes élèves!) il était pertinent de travailler sur différentes techniques de dessin.
 
Nous avons donc vu les proportions du visage. Formes, disposition des organes, taille des organes, distances entre chacun... "C'est mathématique, dessiner un visage!" que mes élèves m'ont dit. En faisant le travail avec eux, je me faisais exactement la même réflexion! Toutes ces connaissances, je ne les avais pas d'emblée. Cependant, sur youtube, "Paul dessiner en ligne" est excellent pour nous montrer, par ses tutoriels, tant les proportions du visages que la technique pour dessiner chacun des organes (yeux, nez, bouche, cheveux...) C'est avec les tutoriels trouvés en ligne projetés au mur et équipés de papier brouillon, crayon et gomme à effacer que nous avons, les élèves et moi, pratiqués certains éléments.
 
Toujours à l'aide d'internet, j'ai pu montrer aux élèves différents autoportraits réalisés par des artistes de renom. Certains, comme ceux de Matisse sont plus réalistes. D'autres, comme ceux de Picasso le sont moins!
 
Finalement, avec un carton, de l'acrylique et des miroirs, nous avons peint notre autoportrait. C'est loin d'être facile, croyez moi! Si une ligne de crayon peut définir la ligne séparant le menton du cou, dans le cas de la peinture, il faut savoir jouer avec les nuances de couleur! Et c'est sans parler du nez et de la bouche qui deviennent délicats à peindre avec les pinceaux qui ne sont pas de qualité professionnelle!
 
J'ajoute que nous avons, ma collègue et moi, mis seulement du bleu, du jaune, du rouge, du noir et du blanc à la disposition des élèves. Ils devaient donc mélanger eux-mêmes les couleurs pour réaliser leur œuvre!

Par la suite, quand nous avons apprécié l'activité et les œuvres de la classe, les élèves ont apporté l'hypothèse qu'il serait beaucoup plus facile de réaliser un autoportrait qui nous ressemble au crayon. Nous avons donc prolongé, à leur demande, le projet d'autoportraits en faisant exactement la même réalisation, mais avec deux médiums complètement différents! Intéressant!!!

*Zazou me demande en commentaire si je peux partager les résultats. Comme ce sont des autoportraits, je trouve encore plus délicat de le faire... Cependant, je partage les miens... Soyez indulgents!!!!!! J'ai un moins gros nez que ça dans la vraie vie! ;)

lundi 14 octobre 2013

Ces gens qui nous aident à cheminer professionnellement!

Cette semaine, quatre enseignantes et la conseillère pédagogique attitrée à notre école avons travaillé ensemble à se construire une vision plus commune de la progression des apprentissages en français au 3e cycle. J'avais déjà publié au sujet du leadership pédagogique et des communautés d'apprentissage professionnelles (ici) . Cette rencontre, qui a placé une équipe de professionnels de l'éducation ayant un bagage différent et de manière peu naturelle (rencontre et sujet demandés par la direction), a eu des tournures de CAP.
 
Une enseignante est plus jeune et a moins d'années de pratique comme titulaire. Une autre a quelques années d'expérience, mais surtout à d'autres niveaux scolaires et pas toujours dans l'enseignement du français. Une troisième enseignante travaille en 5e-6e depuis plusieurs années. Moi, qui travaille réellement avec ce groupe d'âge seulement pour la deuxième année, mais qui me suis approprié le travail par la littéracie depuis maintenant quelques années. La conseillère pédagogique qui dirigeait un peu les échanges de manière à les maintenir cohérents avec le sujet principal: la progression des apprentissages et les différentes manières de vivre son contenu dans nos classes.
 
Nous nous sommes retrouvées avec un climat décontracté, de confiance et de partage qui nous a permis de réellement lier le concret (nos expériences, visions, pratiques) avec l'encadrement qu'est la progression des apprentissages. De cet échange professionnel riche est ressorti différentes choses, dont une principale: chacune peut apprendre de l'autre, peu importe son bagage et sa couleur professionnelle! Il y a donc ici un réel potentiel de travail d'équipe! TOUTES peuvent inspirer les autres pour différentes raisons et nous avons toutes l'impression que ces rencontres nous permettront de faire des pas pédagogiques!
 
Merci à notre conseillère pédagogique qui a su orchestrer cette ambiance de travail avec doigté! Si toutes avons participé, elle a certainement su adapter la rencontre pour que nos différences deviennent une richesse! Surtout, elle a su voguer sur cette ambiance pour en tirer profit et donner cette couleur à nos rencontres qui auraient pu être autrement plus théoriques et techniques! Clin d'œil à toi, si tu me lis et te reconnais!


Semaines 4 et 5 d'implantation des 5 au quotidien

Je me rends compte ce matin que j'ai oublié de publier la semaine dernière... Désolée... J'imagine que tous les professionnels de l'éducation lecteurs de ce blogue comprennent qu'il y a une petite baisse d'énergie vers la fin de septembre, avant qu'on retrouve un rythme de croisière!
 
Alors...
 
J'ai commencé à témoigner de ma manière d'implanter le français au quotidien dans ma classe de 5e-6e. Je continuerai ce témoignage jusqu'à ce que ça tourne rondement dans ma classe. Vous pouvez donc, si ça vous intéresse, suivre ce que je vis dans la rubrique "5 au quotidien" du blogue.
 
Dans les deux dernières semaines, je peux dire que j'ai terminé l'implantation du français au quotidien dans ma classe!
 
Lecture à deux: La lecture à deux ne s'est pas implantée dans ma classe cette année. J'ai expliqué aux élèves en quoi elle consistait, nous avons discuté de la pertinence pédagogique de cet atelier et nous avons pratiqué. À la fin de la première journée, les élèves avaient déjà compris ce qu'était la lecture à deux et étaient capables de faire cet atelier de manière autonome. Ça s'est donc tout naturellement imbriqué dans le fonctionnement général du FAQ.
 
Plusieurs de mes élèves travaillent présentement la fluidité ou l'exactitude en lecture. J'ai donc misé sur cet aspect à travailler en lecture à deux pour le moment. Plus tard, viendront les leçons qui toucheront plus les réactions et les interprétations. Je pense donc intégrer à mes ateliers de lecture à deux certains aspects du cercle de lecture.
 
Entretiens de lecture: J'ai misé dans les dernières semaines sur mes entretiens de lecture. Ainsi, presque tous mes élèves ont été vus 2 fois depuis le début de l'année. Pour ceux et celles qui auraient un sentiment d'incompétence à gérer les entretiens de lecture aussi rapidement, je rappelle que je n'ai que 13 élèves! Il est évidemment plus facile pour moi de voir tous mes élèves plus fréquemment!
 
J'avoue aussi que j'ai moi-même misé sur les entretiens de lecture alors que j'ai mandaté ma stagiaire pour assister les élèves en écriture.
 
J'ajoute finalement que les élèves devant travailler l'exactitude et/ou la fluidité ont progressé de manière remarquable en peu de temps!
 
Écriture: Les différentes leçons misant sur le contenu et la qualité des textes commencent à porter leurs fruits. Quelques élèves émergent réellement et la qualité des écrits s'en trouve décuplée! ces textes, en partage, deviennent des exemples pour les autres élèves qui s'inspirent à la fois de ce que leurs pairs ont écrit et des commentaires constructifs qu'ils reçoivent en classe.
 
Je demande aux élèves de donner leurs commentaires aux autres. En faisant cela, je leur montre comment être aidants. "C'est un bon texte!" est un commentaire qui est jugé incomplet dans ma classe. Qu'est-ce qui fait que c'est un bon texte? Comment ce texte pourrait être travaillé? Vaudrait-il la peine de le publier? Ces périodes de partage en groupe-classe ne sont pas systématiques chaque jour, mais assez fréquentes. Elles cultivent le goût d'écrire des élèves, leur donnent de la rétroaction, donnent des idées et me permettent d'enseigner comment assister un pair dans sa démarche. Viendra un moment où les élèves pourront s'aider entre eux quand je suis occupée en entretien...!!!
 
Lecture interactive: Mes lectures interactives ont finalement surtout tourné autour de Chris Van Allsburg. Je leur ai lu de ses albums. Je leur ai présenté les autres. Ses livres sont maintenant plus choisis dans les bacs de lecture. Aussi, j'ai pris soin de leur présenter Les mystères de Harris Burdick que j'ai ensuite placé dans le coin des différents outils mis à la disposition des élèves en écriture. Ils peuvent donc, à leur guise, s'inspirer de ces images éloquentes pour écrire!
 
Concernant l'implantation du français au quotidien, il ne me reste qu'un seul élément à mettre en place et c'est l'utilisation d'un tableau indiquant le choix des ateliers des élèves.
 
Tableau horaire: Sur 4 coupons, chaque élève a inscrit son prénom et a décoré le bout de papier. Nous avons plastifié le tout. Dès le début de la semaine, j'inaugure un tableau à double entrée qui servira quotidiennement au FAQ. D'un côté l'horaire (atelier 1, atelier 2, atelier 3, atelier 4) et de l'autre les 4 choix d'ateliers (lecture en solo, lecture à 2, écriture, révision et correction). Chaque jour, chacun placera un coupon à chacun des ateliers pour déterminer l'ordre dans lequel il/elle travaillera. Si, pour une raison ou une autre, nous n'avons pas le temps de faire les 4 ateliers, celui qui n'a pas été fait deviendra obligatoirement le premier atelier du lendemain pour tous. Ainsi, personne ne pourra éviter stratégiquement un atelier qui lui plait moins! La semaine prochaine, je publierai une image de mon tableau pour ceux et celles qui seraient plus visuels!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...