CLICK HERE FOR FREE BLOGGER TEMPLATES, LINK BUTTONS AND MORE! »

Voici ma couleur d'enseignante

Ce blogue démontre ma couleur d'enseignante. Je partage ici ce qui me colle à la peau. Votre couleur est tout aussi pertinente! À vous de prendre ce que vous considérez comme inspirant et de laisser ce qui ne vous ressemble pas.

mercredi 4 juin 2014

Évaluations de fin d'année... Exigeantes?!

Nous en sommes dans la période de l'année où élèves et enseignants sont nerveux et surchargés... c'est la joie des périodes d'examens de fin d'année..!!! 

Toute l'année, chacun des enseignants a donné le meilleur de lui même et a fait ce qui était en son pouvoir pour préparer adéquatement les élèves à terminer leur année. Les épreuves de fin d'année sont en quelque sorte un barême pour mesurer de manière plus uniforme les niveaux de performance des enfants. C'est aussi, en quelque sorte, une occasion pour les enseignants de lire au travers des résultats des élèves une rétroaction de leur enseignement. 

Je vois sur les réseaux sociaux ou encore j'entends dans des discussions d'enseignants des commentaires quant au niveau de difficulté des tâches évaluatives. J'en émets moi-même! Cependant, ma réflexion va plus loin que "l'épreuve était beaucoup plus exigeante que je ne l'aurais anticipé..." 

Je me demande si les épreuves sont trop exigeantes ou si notre enseignement ou encore notre correction durant l'année ne seraient pas plus compréhensives. Je me demande si les manuels ou le matériel mis à notre disposition sont réellement complets pour préparer les élèves de manière rigoureuse aux tâches de compétences. Je me demande si notre manière de piloter les mises en situation ne contribuent pas aux résultats de nos élèves.

Je me demande, et cette fois ma réflexion est beaucoup plus large, si le stress et l'ampleur de la valeur de ces tâches évaluatives sont si nécessaires dans la vie de nos élèves. Par moments, je les trouve plutôt jeunes pour gérer ce stress... par moments, je me dis que la gestion du stress fait partie de la vie et que nos jeunes doivent simplement apprendre à jongler avec cette réalité... 

Bref, je suis convaincue que les enseignants doivent se responsabiliser dans leur formation continue et s'assurer d'arrimer leur enseignement tant avec la réalité du groupe que la progression des apprentissages qu'avec les évaluations que le ministère nous prépare pour la fin de l'année afin de favoriser la réussite du plus grand nombre d'élèves possible. Bref, je suis convaincue que quand on rend nos élèves compétents, tout en leur enseignant les connaissances nécessaires, les enfants sont plus outillés pour faire face à ces situations d'évaluation. Bref, je suis convaincue que la valeur accordée à ces évaluations balisées ajoutent une couche de stress qui affecte par moments le rendement des élèves. 

Encore cette année, suite aux résultats de certains de mes élèves, je suis allée dans le bureau de ma directrice et lui ai dit:"J'ai enseigné toute l'année, c'est promis!" Elle a pouffé de rire parce qu'elle le savait bien, que j'avais enseigné toute l'année, malgré que tous mes élèves ne performent pas  autant que je ne le souhaiterais... Finalement, je suis convaincue que toutes ces remises en questions qui nous viennent pratiquement chaque année s'expliquent par la pression que nous avons tous de performer et de faire performer nos élèves, mais qu'elles nous permettent aussi de continuer à cheminer professionnellement et à améliorer nos pratiques d'une année à l'autre!

5 commentaires:

  1. Oh, quel plaisir de te lire de nouveau!
    Tu me manquais, chère cyber-collègue!
    J'ai lu très attentivement ton billet et je tenais le même discours avec une enseignante cette semaine... On discutait du fait que ces évaluations nous permettaient également de faire le point sur les pratiques actuelles en éducation et d'entrevoir la possibilité de modifier, lentement mais sûrement, nos manières de faire.
    Au plaisir de te lire de nouveau très bientôt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Zazou pour tes rigoureux commentaires à presque chacun de mes articles!
      On dirait bien que nous avons des affinités pédagogiques, n'est-ce pas?! ;)

      Merci beaucoup!
      M-Eve

      Supprimer
  2. Bonjour,
    j'arrive sur votre blogue par les bons soins d'une amie qui semble vous suivre.
    J'aime beaucoup votre regard sur votre mode de pensée relatif à votre merveilleuse profession.
    Je suis (verbe suivre) le monde de l'éducation en général depuis presque 35 ans, et celui de l'enseignement aux adultes depuis presque 25 ans.
    Le fond principal - à mon avis - est commun aux différents niveaux de l'éducation: les personnes (les apprenants) et le mode de transfert du savoir, les connaissances, etc. (la pédagogie).
    Votre billet soulève ce que je défends sur les réseaux sociaux auprès d'experts (ces chers experts) en éducation locale (Québec), nationale, régionale ou internationale.
    Je ne vais point m'étaler sur les problèmes car vous en savez autant sinon mieux que moi...
    Notre mode de pensée a besoin de changer, ceci -à mon avis - règlerait 90% des problèmes de l'éducation en tant que telle. Vous avez le privilège d'être entourée d'enfants qui sont vos meilleurs évaluateurs, nul besoin pour eux de performer, car l'essentiel est qu'ils aient le goût du bonheur de comprendre et de vous le faire sentir.
    Vous avez le courage de mettre en question les fondements essentiels, vos écoliers ont la chance de vous avoir même si ce n'est que pour une seule année scolaire, ils sauront toujours que leurs acquis il y ont contribué avec leur prof qui est "géniale"! N'est-ce pas là la meilleure évaluation qui soit? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Michel,

      D'abord, merci pour la visite sur mon blogue! Ensuite, merci d'avoir pris le temps de commenter, c'est toujours enrichissant.
      Cette fois, c'est le commentaire vu de l'extérieur qui est intéressant, merci de démontrer cet intérêt à cette profession si complexe, exigeante et oh combien stimulante!

      C'est bien vrai que le lien avec les élèves est crucial et favorise le désir d'apprendre de chacun... ainsi que le désir d'enseigner et de se dépasser de l'enseignant! Quand nos élèves et leur cheminement sont au coeur de nos préoccupations, que nous avons un besoin intrinsèque de les faire cheminer (performance ou pas...), on voit bien souvent de petites lumières s'allumer dans leurs yeux. Je vous donne le point, c'est effectivement la meilleure évaluation qui soit!

      Merci!
      M-Eve

      Supprimer
  3. Coucou Marie-Eve contente de te relire ( j'avais fait un long détour irl avant de passer;) )
    Pour ma part, je trouve mes petits tellement jeunes pour être soumis à ce genre de stress... un de plus je dirais. Je nous regarde, nous, les adultes, toujours en mode "stressés"... Pourquoi? Parce qu'on a toujours cette crainte d'être évaluer par l'autre... Un reste de ma scolarité pour ma part... Cette peur des autres qui peuvent dire si je travaille bien ou pas... Actuellement, j e cherche et m'informe pour évaluer autrement et faire construire à chacun son portefolio. J'aimerais non plus remettre un bulletin mais un carnet de compétences qui mettrait en évidence ce qui est acquis et non ce qui ne l'est pas... Afin de renforcer chez chacun la confiance en soi, l'autonomie et la reconnaissance de ses compétences.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...