CLICK HERE FOR FREE BLOGGER TEMPLATES, LINK BUTTONS AND MORE! »

Voici ma couleur d'enseignante

Ce blogue démontre ma couleur d'enseignante. Je partage ici ce qui me colle à la peau. Votre couleur est tout aussi pertinente! À vous de prendre ce que vous considérez comme inspirant et de laisser ce qui ne vous ressemble pas.

samedi 15 février 2014

Montrer aux élèves à gérer leur stress et à se responsabiliser dans leurs apprentissages

Une formation concernant l'anxiété chez les élèves est donnée dans mon école. C'est franchement intéressant de s'intéresser à cette réalité qui est de plus en plus présente dans nos classes.
 
Une des choses que j'ai retenues, c'est que l'adulte qui fait partie de l'entourage de l'élève anxieux, que ce soit le parent ou encore dans le contexte scolaire l'enseignant, peut grandement aider l'élève à gérer ses émotions ou encore nourrir l'anxiété par ses réactions. Le plus souvent, on est bien intentionnés, mais sans être informés de cette réalité et des interventions adéquates à mettre en place en classe, on peut faire certaines erreurs...
 
Depuis deux ans, j'enseigne à des élèves de la fin du primaire. Ils sont pré-adolescents et réclament de plus en plus de latitude, de responsabilités et d'autonomie. Ce que je remarque, c'est que malgré leur désir d'être moins "pris en charge" par l'adulte en position d'autorité parce qu'ils se sentent de moins en moins "enfants", ils peuvent avoir de la difficulté à gérer cette nouvelle autonomie qui vient assurément avec les responsabilités. Je tente de répondre à ce besoin, mais j'admets aussi avoir en tête le passage primaire-secondaire.
 
Donc, quelques semaines (3 à 4) avant la fin d'étape, j'ai pris l'habitude de faire une liste avec les élèves de tout ce qui sera évalué au bulletin. Nous partageons donc la responsabilité d'arriver à tout faire à temps! Chacune des compétences évaluées est déclinée et précise ce que j'évalue. J'inscris aussi ce que les élèves devront m'avoir remis ainsi que la date butoir. C'est vrai, je partage avec eux la pression de tout faire à temps. Mais j'assume cette décision, car ils sont à l'âge d'apprendre à gérer eux-mêmes certaines choses!
 
Cette fois-ci, j'ai même affiché dans la classe un grand tableau avec chacune des tâches que les élèves réalisent et doivent me remettre. Chacun coche la tâche terminée et remise à mesure qu'il avance dans ce qu'il doit faire. En voyant ce que les autres ont eu le temps de faire lors de la période d'autonomie (où les élèves avancent dans la tâche de leur choix), certains comprennent qu'ils auraient affaire à éviter de perdre du temps...!!!
 
Cette manière de laisser les élèves gérer leur temps implique de ma part de doser mes interventions. Je dois être en mesure d'observer mes élèves pour pister ceux qui perdent leur temps, ceux qui ne posent aucune question quand ils sont bloqués dans une tâche ou encore ceux qui sont en mode panique.
 
Il va sans dire que je répète régulièrement que je m'attends à ce que chacun se responsabilise dans ses apprentissages. Je donne des exemples et des contre-exemples de comportements démontrant la capacité de gérer son temps, ses apprentissages et ses émotions. Je félicite haut et fort les élèves qui prennent la peine de venir me voir pour valider leur travail ou poser des questions. Je les encourage fortement à délaisser la passivité et à voir que si je suis là pour les aider à cheminer, nous avons chacun nos rôles dans la classe. J'enseigne et je les accompagne, mais s'ils ne se prennent pas en main, ce bout là leur appartient! Certains auront besoin de plus d'encadrement et je pense que c'est correct, voire même nécessaire de leur fournir, mais en dosant! Après tout, ils sont à l'âge où ils doivent apprendre à prendre plus d'autonomie et à assumer des responsabilités! Ce ne serait pas de leur rendre service que de trop les couver...
 
Quand j'ai mis en place ces façons de fonctionner, je me suis questionnée en lien avec l'anxiété de mes élèves. Vais-je la nourrir en leur remettant encore plus de responsabilités entre les mains concernant leurs apprentissages? Et bien, j'observe que non! Au contraire! Les quelques semaines sont suffisantes pour qu'ils passent au travers de leurs tâches. Les travaux que je donne sont réalistes tant en quantité qu'en niveau de difficulté (cet aspect est crucial!). Les élèves apprécient et affirment avoir moins l'impression de perdre de temps lors de ces périodes, car quand une tâche est terminée, ils peuvent aisément se concentrer à autre chose de tout aussi important sans avoir à attendre que les autres terminent aussi. Ils ont l'impression de mieux contrôler leur réalité et sont moins stressés.
 
Si ce n'est pas facile de les amener à vivre cette transition, je ne regrette pas de leur remettre encore plus de responsabilités face à leurs apprentissages!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...